MENU
Écoute en direct
 
 
WAKIN UP DREAMING - SHANIA TWAIN
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

16 janvier 2023

Une autre décroissance mais elles sont de moins en moins prononcées depuis 2019

par Marc-André Hallé

La décroissance démographique s’est poursuivie de 2021 à 2022 sur la Côte-Nord qui est maintenant la seule de toutes les régions du Québec à avoir vu sa population décliner en nombre durant cette période.

Le dernier bilan de l’Institut de la statistique du Québec montre que la Côte-Nord a perdu plus d’une centaine d’habitants au cours de la dernière année, plus précisément 1,3 personne sur mille résidents.

La population est estimée présentement à 90 400 habitants.

L’ampleur de ce déclin se maintient toutefois à des niveaux relativement faibles depuis trois ans.

D’ailleurs, le solde négatif, qui résulte des échanges de population avec les autres régions, affecte les MRC de façons différentes.

La région de Fermont a perdu un et demi pour cent de ses résidents et est la plus affectée de la Côte-Nord.

La MRC Haute Côte-Nord est en perte de 0,7% de ses citoyens tandis que la MRC Manicouagan peut se vanter d’être en très légère hausse de deux centièmes de 1% et évite par conséquent le déclin cette année, pour une rare fois.

Les 50 à 64 ans sont plus fortement représentés dans notre région dont la moyenne d’âge se situe à 44 ans, ce qui est plus élevé que dans l’ensemble du Québec.

L’accroissement naturel a tendance à diminuer au fil des ans et le nombre de décès a pris le dessus sur les naissances pour la première fois depuis 2021, un phénomène qui avait quand même atteint les régions périphériques bien avant.

Enfin, pour ce qui est de la répartition régionale des immigrants, ce sont 105 nouveaux citoyens d’origine internationale qui ont choisi la Côte-Nord, ce qui s’est avéré insuffisant pour assurer une croissance de la population.

 

 

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?