MENU
Écoute en direct
En ondes avec Jay Béland
Le Beat du Weekend
BRIGHTER DAY (TOUT IRA MIEUX) - BEN CRISTOVAO
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Communautaire

4 octobre 2023

L'accueil s'organise déjà depuis plus d'un an

par Marc-André Hallé

Le Comité d’aide et d’accueil des personnes d’Ukraine et d’autres pays de Baie-Comeau a embauché en mai dernier un conseiller en intégration qui vient faire une différence dans le but de fonder une diaspora ukrainienne nord-côtière.

Vladyslav Markov est d’origine ukrainienne et parle quatre langues.

Il a étudié en France en traduction puis a choisi le Québec pour venir faciliter les démarches d’immigration des réfugiés du conflit qui oppose depuis 2022 la Russie et son pays natal.

C’est une aide financière de la Fondation Mirella et Lino Saputo qui permet d’intégrer cette ressource aux organismes Émersion et Manicouagan interculturelle.

Monsieur Markov s’occupe d’organiser les vols aériens, les examens médicaux, de trouver un logement – ce qui n’est pas toujours évident pour des gens sans historique de crédit – et sensibilise les employeurs pour qu’ils embauchent un Ukrainien en plus de soutenir toutes les municipalités de la Côte-Nord désireuses d’accueillir un réfugié.

Jusqu’à cette semaine, neuf familles ukrainiennes se sont installées dans la Manicouagan pour un total de 17 nouveaux arrivants.

Toutefois, Vladyslav Markov témoigne que la valorisation de la Côte-Nord vis-à-vis les migrants arrivés à Montréal reste un défi.

Le problème administratif le plus difficile à relever reste l’absence de ressource médicale accréditée en région qui oblige les nouveaux citoyens à retourner à Montréal s’ils n’ont pas suivi d’examen médical dès leur arrivée.

Il reste encore un besoin de familles hôtes en attendant de loger les immigrants tout comme de bénévoles pour de l’aide ponctuelle dans les transports et les Manicois peuvent se manifester.

Un fonds d’urgence de sept mille dollars a aussi été constitué localement.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?