MENU
Écoute en direct
 
 
I HATE MYSELF FOR LOVING YOU - JETT JOAN
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

15 novembre 2023

Un printemps rapide et la foudre ont fait suer la SOPFEU

par Marc-André Hallé

La Société de protection des forêts contre le feu a dressé son bilan officiel de l’année ce mardi devant les médias, en compagnie de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Maïté Blanchette-Vézina.

Celle-ci considère 2023 comme la nouvelle année de référence afin d’adapter les techniques de prévention, tellement la sécheresse de la fin de mai a été dévastatrice.

Une ligne de foudre a amorcé une série de brasiers qui ont fait au total 4,5 millions d’hectares de forêt brûlée dont 1,1 million en zone habitable ou zone de protection intensive.

Il s’agit d’un record de tous les temps au Québec.

Eric Rousseau est directeur général de la SOPFEU.

Il s’est dit satisfait du travail accompli dans les régions, en atteignant les objectifs prioritaires qu’imposaient un tel débordement, avec la sauvegarde des vies humaines, des communautés et des infrastructures stratégiques majeures, dont les installations d’Hydro-Québec.

Sur la Côte-Nord, les statistiques finales parlent de 67 feux de forêt combattus, alors que la moyenne des dix dernières années est de 39.

Plus encore, les superficies noircies dans la zone de protection intensive sont de 32 880 hectares, sur une moyenne de 3 895 hectares annuellement… c’est presque dix fois plus.

Des renforts de combat sont venus des États-Unis et de Terre-Neuve/Labrador.

L’agente aux communications de la SOPFEU Côte-Nord, Isabelle Gariépy, souligne les inconvénients qu’ont eu à vivre les villégiateurs du secteur de la ZEC Varin, mais que somme toute, la région a été relativement chanceuse par rapport au nord-ouest québécois, en vertu des pluies du mois de juin.

La ministre Vézina a aussi annoncé un apport supplémentaire de 16 millions de dollars du gouvernement Legault pour la prochaine année aux différentes unités de la SOPFEU afin qu’elles acquièrent de l’équipement supplémentaire, différents types de véhicules, des unités de logement mobiles et du matériel de télécommunication.

Cette somme s’ajoute aux 200 millions déjà annoncés lors de la récente mise à jour économique du ministre Eric Girard pour le reboisement.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?