MENU
Écoute en direct
 
 
SATELLITE - HARRY STYLES
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

19 janvier 2024

Baie-Comeau veut préparer les façons de faire face aux perturbations climatiques à venir

par Marc-André Hallé

La Ville de Baie-Comeau a accueilli une vingtaine de citoyens lors d’une consultation publique qui s’est tenue mercredi soir sur le dépôt prochain d’un premier Plan d’adaptation aux changements climatiques.

La firme d’experts Englobe accompagne la municipalité dans la confection de ce plan.

La coordonnatrice en environnement et développement durable de la Ville de Baie-Comeau, Julie Malouin, indique que le plan d’adaptation doit être déposé d’ici le 31 mars.

Dans l’analyse des sensibilités, fondée sur la littérature scientifique, madame Malouin veut également tenir en compte les préoccupations des citoyens.

À partir d’un sondage réalisé sur Internet auprès de 100 répondants, de rencontres avec les intervenants municipaux et d’ateliers avec les organismes, Julie Malouin et son équipe ont dressé un tableau d’évaluation des risques selon les réalités baie-comoises.

Il ressort de cette approche que les risques considérés les plus élevés concernent les feux de forêt et leur impact éventuel sur les structures urbaines, ainsi que la hausse des températures sur les installations récréatives extérieures qui opèrent en hiver.

L’année 2023 a été fertile en événements climatiques, puisque les Baie-Comois sortaient d’une tempête de grands vents, qui a causé des dommages aux bâtiments et provoqué des pannes électriques prolongées, et ont aussi craint les incendies de forêt et constaté un glissement de terrain près de la rue de la Falaise.

Le plan d’adaptation aux changements climatiques prévoit 30 recommandations, mais la consultation publique de jeudi a amené d’autres préoccupations qui viendront le bonifier.

Parmi celles-ci, la nécessité d’un plan d’urgence à jour, la protection des espaces verts et la création de nouveaux, l’autonomie alimentaire, la récupération du compost, une taxation sur l’essence qui serait versée aux projets verts et une meilleure sensibilisation à la consommation.

Enfin, quant aux mesures qui seront recommandées, la décision finale appartiendra aux élus.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?