MENU
Écoute en direct
En ondes avec Jay Béland
Le Beat du Weekend
THIS LOVE - MAROON 5
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

9 avril 2024

Les chefs innus sont visiblement désabusés de l'inaction de Québec

par Marc-André Hallé

Les Premières Nations innues de Mashteuiatsh, Essipit et Nutashkuan, qui forment ensemble le Regroupement Petapan dans un processus de négociation territoriale élaboré il y a 40 ans, déplorent le silence du gouvernement québécois depuis un an.

Le projet de traité serait mis en péril, selon Petapan, qui y voit une impasse alors que la date butoir était fixée au 31 mars 2023.

Le gouvernement fédéral a fait ses devoirs pour conclure le traité avec les trois communautés autochtones, alors qu’il ne restait que quelques enjeux à ficeler avec Québec.

Les chefs innus n’écartent pas d’aller en justice pour que le premier ministre François Legault respecte son engagement.

De son côté, le gouvernement québécois dit avoir voulu seulement des éclaircissements sur certains éléments avec ses fonctionnaires, mais a finalement rouvert certaines clauses du futur traité pour justifier son immobilisme et reporte depuis la rencontre demandée par les chefs.

L’Entente de principe d’ordre général, signée en 2004, reflète la somme de négociations qui se sont déroulées depuis 20 ans auparavant.

Le texte vise à renforcer les droits ancestraux des Innus en les clarifiant.

Lorsque le traité sera signé, il serait le 3e au Québec avec les Premières Nations, après la Convention de la Baie-James et du Nord québécois de 1975 et la Convention du Nord-Est québécois en 1978.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?