MENU
Écoute en direct
En ondes avec Jay Béland
Le Beat du Weekend
Panic station - MUSE
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Économie

20 décembre 2023

Un programme stratégique important pour la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, le Nunavit et une partie du Saguenay

par Marc-André Hallé

Ce sont trois ministres et un député du cabinet Legault qui étaient présents mardi au Centre des arts de Baie-Comeau pour le dévoilement du Plan d’action nordique 2023-2028.

Ce plan entraînera l’injection de deux milliards 600 millions de dollars sur cinq années dans 45 initiatives qui seront réalisées au nord du 49e parallèle, dont Baie-Comeau se situe à la frontière

Une trentaine de ces actions ont été amorcées avant 2023, dans le précédent Plan nordique 2020-2023, parce que la pandémie les a quelque peu retardées.

L’actuel programme quinquennal implique plus de 25 ministères et le gouvernement du Québec y versera directement un milliard 665 millions de dollars dont 829 millions provenant de la Société du Plan Nord.

La ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Maïté Blanchette Vézina, indique que l’appel de projet est en cours et que la date butoir est le 9 février.

Une Table des partenaires avec la représentation d’élus, dont celle du préfet de la MRC Manicouagan, a pu conseiller le gouvernement Legault sur les priorités de développement régional.

Les objectifs de ce Plan d’action nordique s’articulent autour de quatre axes : le rehaussement des télécommunications, le support aux infrastructures routières, la stimulation de l’entrepreneuriat et la gestion des matières résiduelles.

Le député de René-Lévesque, Yves Montigny, donne quelques exemples de projets qui ont reçu une aide avec le plan nordique précédent, dont découle le Fonds d’initiatives nordiques entre autres, dont le service de garde en CPE Magimuse à Baie-Comeau et les investissements chez Crustacés Baie-Trinité.

Participaient également à ce lancement, la ministre de l’Emploi, Kateri Champagne Jourdain, et le ministre du Travail, Jean Boulet.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?